1/ Etre un éleveur de tamaskans

Pour se revendiquer éleveur de tamaskans, il faut tout d’abord posséder un tamaskan enregistré auprès du TDR.
Il faut que ce chien soit entier et ait passé avec succès les tests de santé obligatoires (cf ci-dessous).
Il faut ensuite que la demande de création d’un élevage accrédité soit approuvée par le Comité des Eleveurs (CoB), une entité du Registre des Tamaskans (TDR).

Cette approbation est donnée lors d’une commission, où l’élevage présente ses futurs reproducteurs, avec leurs résultats aux tests obligatoires, leur généalogie et où un contrat est signé par les 2 parties engageant l’éleveur à suivre les règles du TDR.

 

2/ Le choix des reproducteurs

Pour pouvoir se reproduire, un tamaskan doit passer OBLIGATOIREMENT un certain nombre de tests ET avoir des résultats satisfaisants.

Les tests redus obligatoires par le TDR :

  • ADN : Séquençage ADN permettant de dresser la carte d’identité ADN du chien, qui permettra de vérifier à la fois que ce chien est bien issu des parents inscrits sur son pedigree, et qu’il est bien le parent des futurs chiots issus de lui.
    La filiation ADN est obligatoire pour les tamaskans depuis la fin de l’année 2011. Seul le laboratoire Neogen peut réaliser le test de filiation officiel. Se renseigner auprès du club pour connaître les démarches à effectuer.
  • Dépistage des tares oculaires (examens réalisés par un vétérinaire ophtalmologiste). Pour pouvoir se reproduire le chien ne doit pas être atteint de tare oculaire génétique.
  • Dysplasie des hanches et des coudes (radiographies réalisées par un vétérinaire et lecture par le laboratoire BVA en Angleterre ou par un vétérinaire agréé.) Pour pouvoir se reproduire, le chien ne doit pas présenter de signe de dysplasie.
  • Dépistage de la myélopathie dégénérative (test ADN) (le chien doit être non porteur ou éventuellement porteur et se reproduire uniquement avec des chiens non porteur)

En plus de ces tests de santé, les chiens doivent avoir un tempérament en accord avec ce qui est attendu d’un tamaskan.
Enfin, les reproducteurs doivent être conformes au standard de la race d’un point de vue morphologique. Et bien entendu, les chiens doivent être inscrits au TDR et donc avoir un numéro d’identification sur ce registre.

Le club français du tamaskan demande, en plus des tests exigés par le TDR, la réalisation de l’embark. https://embarkvet.com/
Des tarifs réduits sont disponibles pour les tamaskans, se renseigner auprès du club pour plus de renseignements.
Pour être listé sur les pages du club, il vous faudra fournir les scans de tous les résultats de santé de votre (ou vos) chien(s).

 

Cas particulier : l’outcross

Lorsque l’on veut utiliser un chien qui n’est pas un tamaskan pour faire une portée de tamaskans, celui-ci doit passer quelques tests obligatoires :

  • Les tests de santé et d’ADN obligatoires pour tous les reproducteurs (cf paragraphe précédent).
  • Une évaluation comportementale par un professionnel
  • Une évaluation morphologique
  • Le chien doit également passer les tests de santé liés à sa race. Par exemple un berger ou croisé berger devra passer les tests pour le nanisme et la MDR1.

Le dossier est ensuite présenté au Comité des Eleveurs (CoB) qui valide ou non l’outcross comme reproducteur.

S’il est validé, le chien est enregistré au TDR, un numéro d’identification lui est attribué.

Les tamaskans issus d’un mariage avec un outcross (considérés comme de première génération) doivent également passer ces tests et évaluations pour reproduire.

 

3/ La portée

Une fois les chiots nés, l’éleveur doit inscrire la portée auprès du TDR. Chaque chiot se voit alors attribuer un numéro d’identification qui lui est propre.

 

4 / Les liens utiles :

Le site du TDR : http://www.tamaskandogregister.org

La base de données : http://www.tamaskan-database.com/

Le site français : http://www.tamaskan.fr